Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Les syndicats contre l’austérité

C’est une première depuis plusieurs années. Malgré les divergences, quatre grandes centrales ont décidé de faire front, en adressant aux pouvoirs publics une adresse commune.

Urgence de la situation économique et sociale oblige, les organisations syndicales, CGT, CFDT, UNSA et FSU, ont décidé de renouer avec l’action en intersyndicale. Aujourd’hui, les quatre organisations «  interpellent solennellement les responsables économiques et politiques pour que soient apportées des réponses pour favoriser l’emploi, pour une plus grande justice sociale en matière de pouvoir d’achat et de fiscalité, et pour l’engagement de la France en faveur d’un plan européen pour l’investissement, une croissance durable et des emplois de qualité proposé par la Confédération européenne des syndicats (CES) ».

Pour Mohammed Oussedik, membre du comité exécutif de la CGT, qui a participé aux rencontres de l’intersyndicale, «  la situation très préoccupante, exige aujourd’hui que les syndicats se rencontrent, dépassent leurs différences et agissent de façon concrète ». Loin de n’avoir pour unique objectif qu’une simple déclaration, l’intersyndicale comptent bien joindre les actes aux paroles. La 4 avril prochain, à Bruxelles et à l’initiative de la CES, la CGT, la CFDT, l’Unsa et la FSU, toutes membres de la confédération européenne, appellent à une journée de mobilisation contre les politiques d’austérité qui gangrènent les économies nationales et précarise les populations.

La CES mobilise au mot d’ordre d’une nouvelle voie pour l’Europe et préconise la mise en place d’un plan d’investissement. « Son but : créer jusqu’à 11 millions d’emplois en relançant l’économie par un effort important d’investissement de l’ordre de 260 milliards d’euros par an pendant dix ans. Cette somme équivaut à 2% du PIB européen soit deux fois le budget annuel de l’Union européenne » rappellent les syndicats français qui expliquent que « face à la crise qui frappe l’Europe, la seule réponse efficace est une réponse européenne  ». L’intersyndicale note en outre qu’avec un taux de chômage de 11% en moyenne en Europe, qui dépasse 15% dans certains pays et « parvient à des niveaux insupportables en Grèce et en Espagne (plus de 25%, en particulier chez les jeunes (57%), (…) il est impératif de changer de cap (…), de stopper l’austérité et de relancer l’économie de manière massive en Europe ».

Cet article a été publié le 14 janvier 2014

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)