Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Urgence salaire

Hollande l’avait promis !!

La parution des chiffres du chômage du mois de novembre 2013 constitue un marqueur de l’échec de la politique du gouvernement. Non seulement, la courbe du nombre de demandeurs d’emplois ne s’est pas inversée mais elle est repartie à la hausse

Les vœux présidentiels, au lieu d’être un moment de rassemblement et du vivre ensemble ont marqué une étape supplémentaire dans le choixde favoriser les marges des entreprises et les dividendes des actionnaires

Dans ce contexte où
les plans sociaux se multiplient,
de plus en plus de salariés se retrouvent exclus du travail,
les inégalités se creusent,
la pauvreté progresse,
le Patronat et Gouvernement vont toujours plus loin et veulent encore plus.

Le travail une richesse pas un coût

Ce qui bride l’activité économique et provoque le chômage, c’est le coût exorbitant du capital. Ils veulent encore l’alourdir pour les salariés. Au contraire, nous avons besoin d’augmentations générales des salaires. C’est socialement juste et dynamisant pour l’activité économique.

Agir

La situation pour la population ne fait qu’empirer :
l’accord sur la sécurisation de l’emploi,
les économies sur les dépenses publiques,
le refus de favoriser la consommation par l’augmentation du pouvoir d’achat des salaires et pensions,
le nouveau cadeau de 20 milliards d’euros fait aux entreprises et aux actionnaires au travers du Crédit d’impôt compétitivité emploi, financé par la hausse de la TVA au 1er janvier 2014 .

Sans intervention massive des salariés en 2014, la météo économique et sociale risque donc fort de se dégrader encore plus pour les salariés.

La journée d’action interprofessionnelle du 6 févier prochain tombe à point nommé et correspond aux urgences du moment.

Extraits de l’appel de la CEC du 7 janvier 2014

Cet article a été publié le 17 janvier 2014

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)