Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Ayrault tente de calmer les fonctionnaires

« Je vous confirme ce que j’ai déclaré publiquement, à savoir qu’il n’y aura pas de baisse du pouvoir d’achat des fonctionnaires et qu’aucune mesure ne sera prise qui aurait pour objet de geler l’avancement des agents publics. » C’est par ces mots que le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a tenu à désamorcer la fronde, en s’engageant, dans un courrier envoyé vendredi aux fédérations syndicales de la fonction publique, à ne pas bloquer le déroulement de carrière des fonctionnaires, tout en réaffirmant la nécessité pour la fonction publique de « participer à l’effort de redressement du pays ».

Après de nombreuses sorties contradictoires de la part de ministres et de députés socialistes sur l’opportunité d’une telle mesure, l’ensemble des organisations de la fonction publique (CGT, CFDT, FO, Unsa, FSU, Solidaires, CFTC, CFECGC, FAFP) étaient montées au créneau, exigeant une clarification écrite du premier ministre, qui avait déjà démenti oralement jeudi envisager un gel de l’avancement des fonctionnaires, comme préalable à la poursuite des discussions préparatoires à des négociations sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations des agents de la fonction publique.

L’Unsa fonction publique, qui a rendu le courrier public, a immédiatement salué ce « signal d’apaisement », soulignant que « victimes d’un blocage du point d’indice depuis quatre ans, ( ) les fonctionnaires n’auront donc pas à subir une injustice supplémentaire ». « Cette lettre nous laisse dans l’ambiguïté », déclare pour sa part Jean-Marc Canon, secrétaire général de l’UGFF-CGT, pour qui, « même si un point négatif a été enlevé, la fonction publique reste au premier rang pour résorber la dette, et aucune porte ne semble ouverte pour permettre un dégel du point d’indice des salaires, situation qui est inacceptable ».

Cet article a été publié le 17 février 2014

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)