Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Les cheminots devant le parlement européen

On est furieux, pas touche à notre rail", proclamait une banderole devant le Parlement, où les manifestants en chasubles fluo ont allumé des fumigènes mardi 25 février. Des milliers de cheminots manifestaient contre un projet de réforme du rail qui vise à ouvrir le trafic ferroviaire à la concurrence à partir de 2019.
"C’est notre avenir qui est en jeu."
"La libéralisation est devenue une religion, elle rend les services plus chers et a déjà détruit des milliers d’emplois dans l’UE", a dénoncé à la tribune le Luxembourgeois Guy Grievelding, président de la section rail de la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF).

Cet article a été publié le 26 février 2014

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)