Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Métropole du Grand Paris

Préambule

La Métropole du grand Paris est un sujet complexe qui mérite un grand débat. Nous vous proposons ci-dessous quelques explications et points de repère qui permettent un premier balayage du sujet, et des liens internet pour élargir la réflexion et mieux cerner chaque aspect de ce projet.


Sommaire :

De quoi parle t-on ?

style='float:right; width:282px;'>

Comment ça marche ?

  • Qui fait quoi ?

  • Qui siègera ?

Pour quoi faire ?

  • La version officielle

  • La version plus réelle ?

Pour quel résultat ... la version officielle :

  • Améliorer l’offre de logement

  • Améliorer les transports

Des oublis...

  • Et la démocratie dans tout ça ?

  • Service public es-tu là ?

L’appréciation CGT



De quoi parle t-on ?

style='float:right; width:257px;'>

Le 1er janvier 2016, toutes les communes du 92, 93, 94 et Paris seront regroupées dans une mégapole, la Métropole du Grand Paris. Absent de la campagne des municipales, ce sujet entraînera pourtant le transfert de la plupart des compétences des villes, la disparition des communautés de communes et la centralisation des prises de décision : un changement aux nombreuses conséquences dans la vie quotidienne de tous les Franciliens.


style='float:right; width:169px;'>

Comment ça marche ?

  • Qui fait quoi ?

La MGP prendra à son compte nombre des compétences des communes.

Elle pourra choisir de déléguer une partie de ces compétences aux Conseils de territoires, regroupements de communes de 300 000 habitants au moins qui remplaceront les communautés de communes et d’agglomération.
En dehors de Paris, qui constituera à elle seule un territoire, aucune ville ne pourra plus rester indépendante ni décider seule des villes avec lesquelles elle sera liée.
En matière budgétaire, le Conseil de la MGP adoptera un pacte financier et fiscal pour définir ses relations financières et fiscales avec les communes et les territoires, qui perdront donc tout pouvoir dans ce domaine.


  • Qui siègera ?

    les communes désigneront leurs représentants aux Conseils de territoire et au Conseil du Grand Paris. Composé de 340 membres, ce dernier comptera 90 conseillers de Paris et au moins un conseiller de chaque commune (voir schéma). Les présidents des Conseils de territoires seront également vice-présidents du Conseil de la MGP...

Pour en savoir plus :


Pour quoi faire ?

Comme trop souvent, il y a la version officielle écrite dans un langage très technocratique et … d’autres éléments qui apparaissent avec quelques recherches sur internet.

  • La version officielle :

    style='float:right; width:52px;'>PDF

" La Métropole du Grand Paris est constituée en vue de la définition et de la mise en œuvre d’actions métropolitaines afin d’améliorer le cadre de vie de ses habitants, de réduire les inégalités entre les territoires qui la composent, de développer un modèle urbain, social et économique durable, moyens d’une meilleure attractivité et compétitivité au bénéfice de l’ensemble du territoire national".


Pour en savoir plus :
http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tropole_du_Grand_Paris

  • Une version plus réelle ?

La Métropole du Grand Paris (MGP) s’inscrit dans une conception des rapports internationaux vus avant tout sous l’angle de la compétitivité :
attraction financière et rayonnement mondial.
style='float:right; width:207px;'>

La MGP vise à renforcer ce statut en absorbant les pôles d’excellence franciliens, composés de centres de recherche et d’entreprises privées et spécialisés sur certains créneaux. Certains existent déjà, d’autres sont en cours d’élaboration ou encore en projet. Ils sont au nombre de 7 ou 8

style='float:right; width:150px;'> type="image/jpeg">JPEG

Certains pôles existent déjà, d’autres sont en cours d’élaboration ou encore en projet.


Pour en savoir plus :
autour de la page 33 et + de http://www.debatpublic-reseau-grandparis.org/site/DEBATPUBLIC_GRANDPARIS_ORG/_SCRIPT/NTSP_DOCUMENT_FILE_DOWNLOAD58A5.PDF?document_id=35&document_file_id=80


Pour quel résultat ... la version officielle :

  • Améliorer l’offre de logement

    style='float:right; width:169px;'>

Tous les offices HLM seront transférés à la Métropole. L’organisme social de logement géant ainsi créé comptera au départ 340.000 logements. L’objectif annoncé est de construire 70.000 logements par an dont une partie sera allouée à cet office.
style='float:right; width:260px;'>

Pourquoi créer un tel mastodonte social ?
Cette stratégie centralisatrice garantira-t-elle l’impartialité et la neutralité qui manquent parfois aux gestions municipales ?
La nouvelle métropole pourra-t-elle imposer des constructions sociales aux communes qui n’en veulent pas ?

Les investisseurs privés seront incités à acheter terrains et bâtiments pour construire des logements et des bureaux correspondant aux attentes et aux besoins des habitants et des entreprises.
Quand le choix politique est d’attirer les meilleurs talents mondiaux, de quelles catégories d’habitants et de quelles entreprises parle-t-on ?
La spéculation foncière aura-t-elle raison du budget logement du Francilien moyen, pour qui la petite couronne est déjà de plus en plus accessible ?
Y aura-t-il encore de la place pour les entreprises à fort besoin en m² ?


Pour en savoir plus :
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/metropole-du-grand-paris-un-deni-141710
http://associationgrandparis.fr/2012/04/18/les-chefs-dentreprises-inquiets-dune-possible-speculation-fonciere-autour-du-grand-paris
http://www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/chiffres-cles-du-logement-en-ile-r275.html style='float:right; width:169px;'>

  • Améliorer les transports

style='float:right; width:257px;'>
Le volet "transports" de la MGP reprend simplement le projet "Grand Paris" ( voir carte ci-dessous). Discuté et négocié depuis 2006, soit bien avant ce nouveau dada administratif, il consiste en la création d’une double boucle de transport desservant les pôles présentés par la carte ci-dessus.
Ce projet dessiné pour faciliter les liaisons de banlieue à banlieue ne servira-t-il pas d’alibi aux spéculateurs pour allonger toujours plus les trajets domicile-travail ?
A nouveau transport nouveau public ; pourra-t-il à la fois désaturer le réseau existant et absorber les nouveaux flux d’usagers ?
Rien n’est dit sur l’amélioration du réseau existant : faudra-t-il déshabiller Pierre pour habiller Paul ? Sacrifier les lignes anciennes pour en avoir de nouvelles ?



Des oublis… ?

  • Et la démocratie dans tout ça ?

    style='float:right; width:169px;'>

    Les décisions seront prises au niveau central par des conseils non élus par la population, sur la base de projets non discutés par les habitants, sans possibilité de sanction ou de contrôle par le vote.
    Ce fonctionnement dans l’entre-soi, très éloigné des citoyens, n’ouvre-t-elle la porte à toutes les opacités et à tous les dérapages ?
    Un trop grand nombre de citoyens se désintéressent déjà de la chose publique. Ne serait-ce pas à cause de ce genre de montage ?

  • Service public es-tu là ?

    Les services publics sont la richesse de ceux qui n’en ont pas. Éducation, petite enfance, voirie, aide sociale, l’accès à ces services de proximité est essentiel à la vie quotidienne du plus grand nombre.
    On sait que les communes devront transférer certaines compétences, mais qu’en sera-t-il des autres compétences ? Les maires pourront-ils et auront-ils les moyens financiers de maintenir les autres ?
    L’extrême centralisation de certains services, éloignés du terrain, n’amènera-t-elle pas à moins de réactivité et à moins d’écoute d’usagers trop lointains ?


L’appréciation CGT

  • Quel logement ?

Les nouvelles lignes de métros, des zones économiques renforcées autour de pôles d’excellences… Tout cela annonce des projets immobiliers spéculatifs qui ne s’embarrasseront pas d’habitat populaire ou social.
Les annonces officielles se veulent rassurantes et garantissent des constructions sociales mais également un habitat accessible à l’achat pour les classes moyennes. Ces mesures nous semblent flou, ne va t-on pas repousser encore plus loin une grande partie de la population ?

  • Quelle démocratie ?

    style='float:right; width:282px;'>

Transfert de compétences des communes, ajout d’une strate administrative,…. Le projet de la MGP prépare des changements trop importants pour être mené dans le dos des citoyens, qui doivent être informés en amont par un large débat public. Nature politique et administrative du projet, conséquences, options choisies, leur réflexion doit être alimentée et leur avis sollicité.

  • Quel développement économique ?

Les choix économiques de la Métropole sont déjà faits : moins d’industrie, plus de services, plus de finances. Dans une zone déjà marquée par une hémorragie permanente (et silencieuse !) d’emplois industriels, les responsables politiques et économiques nous orientent vers une spécialisation tertiaire très éloignée de l’économie réelle et des nécessités écologiques de production locale.
La crise qui dure depuis 2008 est le fruit de cette politique mise en place aux États-Unis depuis plusieurs décennies ; appliquée à notre porte, on

PDF - 127 ko
Tract CGT région Ile-de-France

voit dores et déjà à quelle sauce elle voudra nous manger.

Ci-contre le tract de l’URIF CGT sur ce sujet :

Cet article a été publié le 23 mai 2014

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)