Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Rien à médier !

A trois semaines du début du Festival d’Avignon, le gouvernement a désigné samedi un médiateur afin de désamorcer le mouvement des intermittents, en lutte depuis plusieurs semaines contre une réforme de leur régime spécifique d’assurance chômage. L’heureux élu, Jean-Patrick Gille a approuvé l’accord des partenaires sociaux, « Je soutiens la proposition de François Rebsamen d’agréer la convention Unédic et de reprendre le dialogue avec les intermittents », écrivait-t-il sur Twitter le 4 juin.

La Coordination des intermittents et précaires sait donc à quoi s’attendre. « Sous la pression de nos actions, le gouvernement cherche une issue pour nous faire taire, en nommant un médiateur chargé d’évaluer les conséquences de la réforme prévue dans l’accord du 22 mars, écrit-elle dans un communiqué diffusé dimanche. Nous dénonçons
l’irresponsabilité de ce gouvernement, qui s’apprête à agréer un accord dont il n’a pas, de son propre aveu, analysé les conséquences, contrairement à nous. »

« [Cette nomination] est une brèche qui s’ouvre dans le refus du gouvernement, mais ce n’est justement pas le moment de cesser de se mobiliser, a déclaré, de son côté, le secrétaire général de la CGT spectacle, Denis Gravouil. Ça ne fait pas cesser le mouvement, au
contraire. » De fait, la contestation ne semble pas s’essouffler. A la pointe du mouvement en ce moment, les intermittents du Printemps des comédiens, à Montpellier, ont reconduit la grève dimanche pour quarante-huit heures. Plusieurs intermittents ont également occupé brièvement l’Opéra Bastille, samedi soir, retardant la représentation de la Traviata. Dernière décision en date : le vote d’un arrêt de travail, lundi, au festival d’Anjou, à Angers,l’ouverture, avec le spectacle de Francis Perrin, ce mardi, étant annulée. La CGT appelle également à une journée d’action le 16 juin, « jour de la réunion du Conseil national des professions du spectacle, à Paris ».

Après Montpellier ce week-end, la prochaine coordination nationale des intermittents se tiendra à Avignon les 2 et 3 juillet. A la veille du début du festival.

Cet article a été publié le 10 juin 2014

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)