Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

On les appelait les FMA (Français Musulmans d’Algérie)

On les appelait les FMA (Français Musulmans d’Algérie), célibataires ou en famille, ils vivaient dans des bidonvilles autour de Paris, ou entassés dans une pièce. Arrivés par charter à la demande du patronat français, ils travaillaient pour " trois francs, six sous ", souvent manoeuvres dans le bâtiment, embauchés pour la durée des chantiers.

Mais les multiples rafles, les internements administratifs qui s’ensuivaient leur faisaient manquer le travail avec pour conséquences la perte d’emploi. Donc des conditions de vie très difficiles. Ils n’oubliaient pas non plus leur pays d’origine où sévissait la guerre d’Algérie, appelée par le Gouvernement d’alors " la pacification " ou encore " les événements d’Algérie ", et pourtant c’était bien une vraie guerre dont les victimes de part et d’autre se comptent par milliers.

Un jour d’octobre, le 17, à l’appel du FLN des centaines d’entre eux, mais aussi des Français de "métropole " participaient à une manifestation pacifique contre le couvre-feu décrété quelques jours plus tôt par le préfet de police de l’époque, le " célèbre " PAPON, et pour la paix en Algérie.

A travers cette manifestation, c’est aussi leur dignité d’être humain qu’ils revendiquaient. Ce 17 octobre 1961, il pleuvait sur Paris et sa banlieue. Hommes, femmes et enfants avaient revêtu leurs plus beaux costumes pour aller manifester.

Le préfet, Maurice Papon, fort des 7 000 gardiens de police et des 1 400 CRS et gendarmes mobiles dont il disposait avait interdit toute manifestation, et donné " carte blanche " pour la répression. Elle fut terrible la répression ! Combien y eut-il de morts ? On ne le saura jamais avec exactitude ! Des centaines sans doute. Certains furent noyés dans la Seine, d’autres non identifiés ou disparus à jamais, des milliers entassés au Palais des Sports, la plupart blessés et ensanglantés….

Cet article a été publié le 20 octobre 2014

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)