Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

« Je vais te tuer » : c’est ainsi qu’un proche de Marine Le Pen

Communiqué du SNJ CGT
Le vrai visage du Front national
« Je vais te tuer » : c’est ainsi qu’un proche de Marine Le Pen s’est adressé, en la menaçant physiquement, à la journaliste Marine Turchi, qui suit l’extrême droite à Mediapart. Vendredi 30 janvier, elle se rendait avec son confrère Karl Laske au siège des sociétés d’Axel Loustau (ancien membre du GUD), le trésorier de « Jeanne », le
microparti personnel de Marine Le Pen. Alors qu’ils quittaient les lieux, n’ayant pas pu le rencontrer, les deux journalistes ont été pris à partie par un groupe où figuraient Axel Loustau en personne et Olivier Duguet, ancien trésorier de « Jeanne » et lui aussi ancien du GUD. Aux dires des journalistes agressés, c’est Duguet qui se serait
montré le plus virulent et aurait proféré ces menaces de mort. Axel Loustau n’en est pas à son premier exploit. Il avait déjà fait parler de lui en mai 2010, pour avoir menacé (crachat et insultes) les journalistes du Monde Abel Mestre et Caroline Monnot.
A ce jour Marine Le Pen n’a pas condamné publiquement les agissements de ses proches. Loin d’être anecdotiques, ces faits ne sont pas sans rapport avec l’interdit proclamé par le Front national à l’encontre du journal en ligne, au mépris du respect du pluralisme de la presse.
Malgré ses efforts à paraître comme un parti républicain, que l’on peut inviter sans état d’âme à fêter les 70 ans de l’AFP, le Front national montre ici son vrai visage. Il n’est pas seulement un parti dont l’idéologie et le programme sont en contradiction avec les valeurs de la France des droits de l’homme, il est aussi une formation dont les cadres dirigeants prisent la violence comme mode d’expression, voire d’action. Le SNJ-CGT condamne l’agression des deux journalistes alors qu’ils faisaient leur travail d’enquête. Il assure de sa solidarité la rédaction de Mediapart. Et il appelle plus que jamais à la vigilance citoyenne face à de telles atteintes à la liberté d’expression.
Montreuil le 07/02/2015

Cet article a été publié le 10 février 2015

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)