Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Quand la CGT 94 invite les usagers et les salariés des services publics à pique-niquer

Du 27 avril au 19 mai, une « caravane des services publics » parcourra le département du Val-de-Marne à la rencontre des salariés et des usagers des Services Publics. Mardi 19 mai, un rassemblement aura lieu devant la Préfecture de Créteil avant de rejoindre les manifestations parisiennes de l’Éducation (Luxembourg - 14h) et des Services Publics Territoriaux (Port-Royal - 14h).

Les services publics sont un pilier du modèle social français.
Leur extension et leur consolidation se sont construites tout au long des grands mouvements populaires qui ont permis les conquêtes sociales par nos anciens (Front Populaire, Programme du Conseil National de la Résistance, Mai 68).
Ces services publics assurent un rôle essentiel dans la cohésion sociale et sont au cœur de la solidarité, de la justice et de l’équité à travers la santé, l’éducation, la culture, l’aide sociale, les transports, les services administratifs de proximité dans les départements et les communes...
De plus et bien souvent, la propagande patronale, médiatique et gouvernementale le passe sous silence : si la France est un pays si bien placé pour l’attractivité en termes d’investissements étrangers installés sur son sol, c’est essentiellement d’après les investisseurs eux-mêmes (si on met de côté la qualification et la productivité horaire des salariés de L’Hexagone) du fait de la qualité des services publics et des infrastructures liées à ceux-ci. Il suffit de constater le désastre des transports ferroviaires britanniques qui, depuis leur privatisation dans les années 1980 et 1990, par les conservateurs sont devenus les plus dangereux et les plus dégradés d’Europe occidentale pour comprendre l’efficacité économique des services publics.
Toutefois, l’offensive contre les services publics qui perdure depuis de longues années est désormais d’une gravité sans égale.
La CGT sonne l’alarme pour la défense et la reconquête des services publics soumis à l’agression « austéritaire », autant sous la présidence de Sarkozy avec la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), que sous celle de Hollande avec la MAP (Modernisation de l’Action Publique). Le chantage de l’Union Européenne sur la dette, dont les salariés européens ne sont en rien responsables, les jérémiades du MEDEF servent de prétexte aux gouvernements successifs pour imposer à la machette de terribles coupes budgétaires.

Le Pacte de responsabilité n’a t-il pas imposé 50 milliards d’euros de baisse dans les dépenses publiques, tout en exonérant le patronat de 30 milliards de cotisations à la branche familiale de la Sécurité Sociale ?
Non seulement, la CGT tout entière refuse la mise au pilori des services publics frappés par des budgets au rabais comme l’illustre ces derniers jours la nouvelle de la fermeture de la maternité de l’Hôpital militaire de Bégin à Saint-Mandé, mais en plus elle exige une vraie ambition, un nouveau souffle, une nouvelle phase d’extension de ces services publics.

C’est dans ce sens que la CGT du 94 et ses syndicats organisent le mardi 19 mai prochain, une « Journée rouge » dans les services publics du Val- de-Marne.
Le matin, durant des heures d’informations syndicales ou dans le cadre de préavis de grève, les syndicats CGT avec les salariés impulseront des initiatives d’information, de sensibilisation, de mobilisation vis-à-vis des usagers, selon la forme qu’ils choisiront.
Puis, entre 12h et 14h, un pique-nique revendicatif le plus large possible sera organisé devant la Préfecture de Créteil.

Cet article a été publié le 13 mai 2015

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)