Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Manifestation ce jeudi à 10h devant le siège de l’APHP : à quand une vraie écoute ?

Communiqué de l’Union syndicale CGT de l’AP-HP.

Les artifices, les grandes manoeuvres, les pressions sur le mouvement social à l’APHP et le double langage de Martin Hirsch, n’entame en rien la détermination des agents de l’APHP à se mobiliser contre la remise en cause de leurs jours de repos, bien au contraire.
Entre les journées d’action des 21, 28 mai, les mobilisations locales n’ont fait de se multiplier :
AG, Rassemblement, Manifestations, interpellation des élus, opération pique-nique (sur le temps de repas intégré dans le temps de travail), opération escargot, self gratuit, blocage de caisse de traitement externe, matelas stockés pour la baisse d’activité, etc… etc … etc..
Mr HIRSCH présentait soi-disant de « nouvelles propositions »... La réalité c’est qu’il s’agit des mêmes remises en cause avec un peu de « pommades autour ». Ce constat a conduit l’ensemble des organisations syndicales à rejeter ce texte. Sa stratégie de division n’a pas marché et l’ensemble des organisations syndicales appelle à une nouvelle mobilisation (Cf CP de l’intersyndicale du vendredi 5 juin 2015)…
Se pose aujourd’hui la crédibilité de notre interlocuteur à l’APHP qui, dans son document, il parle de « politique de la main tendue pour une nouvelle base de dialogue » et dans le même temps, en parallèle il développe une politique de répression du mouvement (judiciarisation,menace des retraits de salaire avant la fin de u conflit, menaces mesures disciplinaires, huissiers à tout va etc…).
La stratégie du Directeur Général est la recherche du pourrissement en jouant la montre avant la période estivale.
Derrière cette parodie de dialogue et négociations, le Directeur Général compte passer en force son projet en ordonnant aux directeurs de réunir les agents au sein des pôles pour commencer à la mettre en place contre l’avis des agents et des organisations syndicales.
Et les responsables du gouvernement dans tout cela ?!! La Ministre de la Santé interpellée le 28 mai 2015, soutient du bout des lèvres le DG de l’APHP avec Bercy en sous-main pour les pressions sur les contraintes budgétaires à faire respecter.
Le 11 juin jour de la nouvelle grève, le Conseil de Surveillance de l’APHP présidé par Mme Hidalgo (Maire de Paris), en présence d’un représentant de Mr, Président de Région, et le préfet sanitaire de Région Mr EVIN (ARS), sera un moment important pour les interpeller sur leur positionnement vis-à-vis du mouvement des agents du plus grand employeur et service public hospitalier d’Ile de France. Le Directeur Général vient à nouveau de montrer les limites de son dialogue social, en délocalisant « à titre exceptionnel » la séance du Conseil à l’Hôtel Scipion, pour éviter le rassemblement de l’avenue Victoria ...
Nous irons ensuite en direction de l’Elysée et du Président de la République pour exiger la prise compte de notre revendication : le retrait pur et simple du projet de Hirsch et l’arrêt de la politique d’austérité pour l’Hôpital Public…
NOUS NE LACHERONS RIEN … JUSQU’AU RETRAIT DU PROJET
ATTENTION LA MOBILISATION APHP, RISQUE DE FAIRE TACHE D’HUILE

Cet article a été publié le 10 juin 2015

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)