Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Les 32 heures ? (n° 9)

L’UL postera par étape 10 courtes questions autour de ce sujet. Ce dossier est issu de celui réalisé par la confédération.

9) La réduction du temps de travail est-elle un facteur de création d’emplois ?

Oui, mais là aussi il n’y a pas d’effet mécanique. Tout dépend des conditions dans lesquelles se réalise l’opération. En tout état de cause, pour être susceptible de générer de l’emploi, la réduction du temps de travail doit s’effectuer sans perte de salaire pour ne
pas handicaper la consommation des ménages et l’activité du marché intérieur dont dépendent près de deux emplois sur trois selon l’Insee. Sans flexibilité supplémentaire non plus, puisque l’élasticité du travail des salariés permet d’économiser la main-
d’œuvre pour faire face aux aléas de la production et en particulier à l’augmentation de la demande. Sans augmentation concomitante de la charge de travail enfin, pour obliger l’employeur à embaucher. Toutes ces questions doivent faire l’objet de négociations.
Le bilan d’application des 35 heures rappelle que la France a créé 2 millions d’emplois entre 1998 et 2001 :
la Dares et l’Insee en attribuent 350 000 à l’effet 35 heures. Aujourd’hui, la réduction du temps de travail apparaît aux yeux de nombreux économistes comme le principal levier pour créer des emplois et sortir de la crise.

Cet article a été publié le 19 novembre 2015

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)