Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Manif en soutien aux Goodyear

Plus de 80 rassemblements en France ont exprimé, jeudi, leur indignation face à la condamnation des Goodyear et clamé haut et fort que l’engagement n’est pas un crime.
Plusieurs milliers de militant(e)s ont convergé, sous la pluie,place de la Nation pour dénoncer les condamnations prononcées à l’encontre de huit ex-salarié(e)s de Goodyear Amiens.

Mickael Wamen, animateur de la lutte contre la fermeture de l’usine et responsable du syndicat CGT, a rappelé les 7 années de mobilisation pour tenter de sauver les 1200 emplois. C’est lors d’une nième discussion avec la direction du groupe annonçant le refus de verser des indemnités aux licencié(e)s que les salarié(e)s ont retenu, sans violence, deux cadres. La direction, dans le cadre de l’accord de fin de conflit et les deux cadres concernés avaient retiré leurs plaintes. C’est donc le gouvernement seul, via le parquet, qui a décidé de s’acharner sur les Goodyear.

Les lourdes condamnations à 24 mois de prison, dont 9 mois fermes, marquent la volonté du gouvernement d’amplifier sa politique de criminalisation du mouvement social. Une criminalisation dénoncée par tous les intervenant(e)s, depuis les sanctionnés d’Air France jusqu’à Xavier Mathieu, ex-Conti, en passant par Marcel Trillat, des représentants de la CGT d’EDF, de la FSU, de l’Observatoire de la répressions syndicale, etc...

« Nous ne sommes pas résignés, il y a de la solidarité, nous avons la rage », Philippe Martinez a exprimé le soutien de toute la confédération et la volonté d’oeuvrer dans les semaines qui viennent : « Les mobilisations doivent converger et donner du sens à notre slogan : Tous ensemble. »

Mickael a martelé l’idée de se retrouver « tous ensemble, le même jour, à la même heure, au même endroit » contre la répression et l’ensemble de la politique gouvernementale. Un message qui entrait bien en résonance avec les exigences des militant(e)s rassemblé(e)s. D’ores et déjà, le jugement de ceux d’Air France fin mai est en bonne place de ce calendrier).

Solidaires apportait son soutien avec des délégations significatives.

Cet article a été publié le 5 février 2016

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)