Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

"Loi Travail" et 49.3

Après l’article 49-3, la réponse de la rue. Deux nouveaux appels à la grève, les 17 et 19 mai, et à des manifestations ont été lancés par sept syndicats (CGT, FO, Solidaires, FSU, Unef, FIDL, UNL). Philippe Martinez a précisé qu’à partir du 17 mai, "plusieurs professions" avaient déposé des préavis de grèves, "et parfois des grèves reconductibles". Au sein des sept syndicats, certains, dont Solidaires mais aussi au sein de la CGT, appellent à une grève reconductible depuis quelques semaines.

Selon les lieux et les secteurs, l’heure est à la radicalisation et potentiellement à la convergence des luttes. "Parallèlement, il existe des conflits liés ou non à la loi travail, comme à la SNCF ou chez les routiers", a prévenu Jean-Claude Mailly. Huit organisations syndicales en Guadeloupe ont appelé à la grève générale dans les secteurs du privé et du public, pour jeudi "en signe d’avertissement en direction de l’Etat et du gouvernement" pour dénoncer les "atrocités" comme la loi Travail. Dans les transports, les fédérations CGT et FO appellent par ailleurs les routiers à entamer une grève à durée indéterminée dans la nuit de lundi à mardi.

Les fédérations CGT des marins et des dockers appellent de leur côté "tous les marins, embarqués, en congés, de la pêche, du commerce, des services portuaires, les personnels sédentaires de tout horizon et également les pensionnés", à se mobiliser "en multipliant des actions fortes (...) et en n’hésitant pas à faire des grèves reconductibles ou des grèves illimitées" à partir de mardi.

Plus que jamais, les préavis de grèves reconductibles se multiplient

Cet article a été publié le 13 mai 2016

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)