Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Amazon : la chasse aux syndiqués et au droit de grève est ouverte !

Trois délégués syndicaux CGT, dont le délégué syndical central, d’Amazon ont été assignés en référé devant les tribunaux de grande instance de Sevrey (Saône-et-Loire) et de Montélimar (Drôme) et doivent s’y présenter aujourd’hui.

Cette procédure judiciaire fait suite à l’entrée en grève illimitée, le 25 mai dernier, sur plusieurs sites de l’entreprise, de plusieurs centaines de salariés, en soutien au mouvement social contre la loi « travail » et en signe d’insatisfaction au regard de l’augmentation générale des salaires proposée par Amazon lors des dernières Négociations annuelles obligatoires : 0,5 % soit l’équivalent de 2 euros brut par semaine.

Pour la Direction, les trois délégués syndicaux méritent d’être poursuivis pour : préjudice financier, désorganisation de l’entreprise et entrave à la liberté de travail.

Non, ces camarades ne sont pas des bandits ! Se défendre et combattre pour avenir meilleur seraient une atteinte au capital : c’est inacceptable ! Non, les mouvements sociaux et l’action syndicale n’ont rien de délictueux.

Notre Fédération témoigne toute sa solidarité et sa confiance aux militants de la CGT Amazon et considère que le traitement qu’ils subissent est injuste. Nous resterons vigilants et très attentifs quant aux suites données à cette affaire et mettrons tout en œuvre pour aider, défendre et soutenir tous les camarades qui luttent pour obtenir un autre avenir que celui qu’on voudrait leur imposer.

Montreuil, le 30 mai 2016

Cet article a été publié le 1er juin 2016

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)