Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Le patronat du BTP demande le report d’un an de l’application de la loi "Pénibilité"

Le 29 Juin, le patronat du BTP a demandé le report pour un an de la mise en application de la Loi « Pénibilité » Cela est incompréhensible, lâche et intolérable.

La Fédération Nationale de la Construction, du Bois et Ameublement porte cette revendication depuis 2003. Nous avons à de multiples reprises amenés ce sujet sur la table des « mascarades » : les négociations paritaires des branches du BTP.

A aucun moment celle-ci n’a été abordée. Le patronat de nos branches nie, pour ne pas dire exclu même le terme « pénibilité ». Le seul point commun partagé avec les fédérations Patronales (FFB, FNTP et la CAPEB) est que ce qui est proposé, par Monsieur DE VIRVILE, est une usine à GAZ.

Pourquoi repousser une négociation nécessaire au regard des 200 morts en moyenne par an, d’un accident du travail toutes les 5 minutes et des milliers de salariés en maladie professionnelle. Les salariés de nos secteurs et plus largement tous ceux qui font acte de construire souffrent des conditions de travail . Ils attendent vainement un signe de la part d’un patronat plus enclin à encaisser les milliards d’aides et les allégements de cotisations sociales, octroyer par un gouvernement ,qui cherche sans cesse l’apaisement avec le MEDEF.

C’est inadmissible et irrespectueux envers ceux qui créent la richesse !! Ceux qui construisent pour le bien commun, des stades pour que le peuple se divertisse, des routes, des hôpitaux et les logements.

La Fédération n’abandonnera pas les salariés et elle ne sera pas associée à cette hécatombe.

Pis encore, le gouvernement s’apprête à remettre en cause le code du travail, en donnant plus de flexibilité aux entreprises fragilisant la protection des travailleurs. En plus cela va augmenter le dumping social alors que nos secteurs sont les premiers impactés par la directive sur le détachement. Les chiffres sont éloquent, 200 000 travailleurs exploités contraint de quitter leur pays en crise.

La F.N.S.C.B.A. se garde toute latitude de préparer une réponse appropriée dans les semaines à venir.

Pour la Fédération, le 30 juin 2016
Serge Plechot
Secrétaire Général de la CGT FNSCBA

Cet article a été publié le 6 juillet 2016

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)