Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Les patrons peuvent payer


Chiffre d’affaires 2011 Hôtels Pont de Suresnes : 6,8 Millions d’€ Résultat net : 1,3 Million d’€ + remboursement crédit bail : 874 000 €


Il y a donc de l’argent pour satisfaire les revendications !


100% des salariées de la société de nettoyage sous traitante DECA FRANCE qui travaillent comme femmes de chambre, gouvernantes, au sein des hôtels CAMPANILE et PREMIERE CLASSE du Pont de SURESNES du groupe LOUVRE HOTELS et une partie des salariés en interne sont en grève illimitée depuis ce mardi 20 mars à 8h30 pour voir satisfaire leurs revendications :


1) Augmentation des salaires de base de 150 € par mois et reconnaissance des qualifications ;


2) Intégration au sein de la SNC des Hôtels du Pont de SURESNES ;


3) Transformation des contrats de travail à temps partiel en temps complet ;


4) Paiement des salaires à l’heure et non à la chambre avec comme indication de productivité, 2 chambres à l’heure au Campanile et 2,5 chambres au 1ère classe ;


5) 13ème mois, paiement des indemnités nourriture, de la prime d’habillage déshabillage de 225 € par an ;


6) Respect de leur dignité ;


La CGT-HPE ne laissera pas se poursuivre ce véritable apartheid social chez LOUVRE HÔTELS et ailleurs, sur un même lieu de travail. Nous appelons à un :


Grand rassemblement festif de solidarité le :


Mardi 3 avril 2012 à 12h devant l’entreprise15 Bd Henri Sellier 92150 Suresnes.

Cet article a été publié le 30 mars 2012

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)