Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Grève aux Finances publiques

L’intersyndicale (CGT, Solidaires, FO, CFDT) des Finances publiques de Paris le dit : « Les limites du supportable sont atteintes. Nos services sont exsangues. » Qu’à cela ne tienne, est encore programmée une suppression de deux mille emplois, s’ajoutant aux cinq mille suppressions subies à Paris depuis 2002 (vingt-cinq mille au niveau national). Sous Sarkozy, ça s’appelait la RGPP. Sous Hollande, on dit « modernisation de l’action publique ». Conditions de travail sans cesse dégradées, désorganisation, régression de la qualité du service public, c’est cela, la « modernisation ». « En conséquence, poursuit le tract de l’intersyndicale, le 27 novembre 2012, nous serons tous en grève pour exiger : la restitution des emplois supprimés, le maintien de toutes les missions, l’arrêt immédiat des suppressions d’emploi, réorganisations, redéploiements et restructurations, le comblement des emplois vacants, le maintien du statut général et de nos statuts particuliers, la création d’emplois à hauteur des besoins, la revalorisation du point d’indice, le maintien du plan de qualification 2012 annoncé, l’abrogation du jour de carence, le maintien des acquis en matière de règles de vie, le remboursement des frais de transport, l’application du décret sur les ZUS (zones urbaines sensibles).

Cet article a été publié le 20 novembre 2012

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)