Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Sephora : maquillage de justice

Suite à la plainte déposée par l’intersyndicale du commerce parisien (voir notre article du 6 décembre), le TGI a donné raison (en arguant de son incompétence en la matière) à l’enseigne de parfumerie et de cosmétiques (groupe LVMH) : le magasin de l’avenue des Champs-Élysées pourra rester ouvert jusqu’à minuit en semaine et 1 h le vendredi et le samedi. La direction de Sephora défendait l’idée qu’en 1996, quand Sephora a ouvert, la loi sur le travail de nuit n’existait pas. Non seulement l’argument est plus que léger mais la CGT lui a rappelé qu’existait déjà l’obligation de négocier un accord, ce qui n’a pas été fait. L’intersyndicale envisage de faire appel. Le TGI a néanmoins condamné Sephora à fermer son magasin de Bercy Village le dimanche.

Cet article a été publié le 10 décembre 2012

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)