Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Ville de Paris : une politique sociale au point mort

Non seulement le syndicat CGT du Nettoiement appelait aujourd’hui à la grève (voir notre article du 6 décembre) pour la satisfaction de revendications que d’autres syndicats semblent peu à peu abandonner mais il s’est aussi invité, avec les syndicats CGT des Égouts et de la Petite Enfance, à une soirée privée jeudi dernier, rue Riquet, où François Hollande et Bertrand Delanoë inauguraient un centre d’insertion Emmaüs. Ils ont dénoncé le comportement du maire de Paris envers les personnels et leurs représentants et remis un tract en mains propres au maire de Paris, au ministre de l’Économie sociale et solidaire et de la consommation ainsi qu’au président de la République. Un tract dans lequel ils proposent au maire de Paris de ne pas se comporter « comme les patrons du CAC 40 », de ne pas « gérer au rabais les services publics parisiens pour faire plaisir aux agences de notation qu’il paie et qui le lui rendent bien », de « respecter les personnels et leurs représentants syndicaux », d’« accorder une véritable place aux négociations et donner satisfaction aux revendications », l’argent existant pour les satisfaire, ajoutent-ils.

Cet article a été publié le 10 décembre 2012

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)