Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Les retraites, l’autre combat à venir

Aujourd’hui Jean-Marc Ayrault et les syndicats se rencontrent pour préparer la conférence sociale des 20 et 21 Juin.Thierry Lepaon,qui y participera, a appelé hier à ce que les salariés restent mobilisés dans les temps à venir,surtout pour les retraites.Thierry Lepaon a prévenu : « Il faut que les salariés arrêtent de penser que les syndicats, dans le cadre de négociations, peuvent obtenir des choses s’ils n’investissent pas le terrain social et s’ils ne se mobilisent pas"Il a estimé que les syndicats ne pouvaient être seuls dans la bataille des retraites à venir et que celle ci nécessiterait une mobilisation de grande ampleur.
Thierry Lepaon a demandé une réforme "structurelle" du financement des retraites qui passe par l’augmentation des salaires, ainsi que par l’emploi et la croissance. Refusant une nouvelle adaptation du système actuel, il a prévenu que la CGT n’accepterait ni un allongement de la durée des cotisations ni une baisse du montant des pensions. Faute de quoi, le syndicat appellerait à des manifestations. "Si on allait vers un salaire minimum à 1 700 euros, on n’aurait pas de problème de retraite", a-t-il dit. "L’autre curseur, c’est l’emploi et donc la croissance", a-t-il estimé. C’est simple, "si on augmente les salaires et si on augmente le nombre de salariés au travail, on n’a pas de problème de retraite".
On aura prévenu.

Cet article a été publié le 13 mai 2013

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)