Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Les contrôleurs aériens de plusieurs pays d’Europe débraieront demain pour dénoncer la libéralisation du secteur.

Demain, les syndicats représentatifs (CGT, CFDT, Unsa, FO) de la direction générale de l’aviation civile (DGAC) appellent à une journée de grève dans le secteur du contrôle aérien, en écho à l’initiative de la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF), une journée européenne de mobilisation qui vise à dénoncer les projets de libéralisation du secteur de la navigation aérienne portés par la Commission européenne.

La Commission doit présenter une troisième mouture de sa réglementation baptisée « Ciel unique », en vigueur depuis 2004. Olivier Joffrin, secrétaire national de l’Union syndicale de l’aviation civile (Usac-CGT) et vice-président du comité navigation aérienne de l’ETF, précise : « Avec Ciel unique, la Commission européenne cherche à créer un service du contrôle aérien low cost en externalisant des pans entiers du secteur, sous prétexte d’harmoniser l’aviation aérienne en Europe. » Avec des conséquences préoccupantes, non seulement en matière de dégradation des conditions de travail des salariés européens du contrôle aérien, mais également en ce qui concerne la sécurité des vols, faisant perdre aux contrôleurs aériens « toute maîtrise sur le niveau de sécurité des services externalisés ».

En France, la CGT prévoit une mobilisation très suivie. La DGAC a
d’ores et déjà demandé aux compagnies de réduire de 50 % leurs programmes de vols. Des perturbations sont également prévues en Hongrie, en Belgique, au Portugal, en République tchèque, en Slovaquie, en Autriche, en Bulgarie, en Italie et au Royaume-Uni.

Cet article a été publié le 11 juin 2013

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)