Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Nouvelle victoire pour des "Sans Papiers"

Pour faire appliquer la circulaire du 28/11/2012, des travailleurs migrants du foyer des Fauvelles à Courbevoie se sont adressés à la CGT.
Le 3 juin, 45 d’entre eux se sont mis en grève sur leur lieu de travail, aidés par la CGT, son collectif « droits des migrants », l’Union départementale CGT 92, la Fédération CGT Commerces et Services, l’Union syndicale de l’Intérim CGT, et des militants associatifs et politiques.
Les salariés des Fauvelles ont gagné sur toutes leurs revendications :
1) délivrance d’une attestation préfectorale permettant la poursuite du contrat de travail, dès le dépôt des dossiers par la CGT le 3 juin, sans attendre que les employeurs remplissent les documents qui leur incombent
2) pour les salariés qui ne résident pas dans les Hauts de Seine, transmission par la préfecture des dossiers aux préfectures concernées
3) notification d’une date de convocation rapide en préfecture (dès le 21 juin) en vue de la remise d’un premier titre de séjour provisoire (« récépissé ») pour tous les grévistes
4) pour les salariés d’une entreprise contrôlée parallèlement pour « travail illicite », délivrance d’un « récépissé » renouvelable, leur permettant de rechercher du travail chez un autre employeur
5) remise par les employeurs d’un contrat de travail simplifié (« Cerfa ») et d’une attestation de concordance d’identité à chaque gréviste.
Il faut que ces dispositions, qui permettent un traitement rapide des dossiers, sans rupture du contrat de travail, soient étendues à l’ensemble des préfectures.
La Cgt, avec ses organisations qui ont construit et se sont engagées dans ce mouvement, tiennent à saluer le courage de ces salariés, qui étaient sans droits, parce que sans titre de séjour valable. Cette nouvelle victoire en appelle d’autres.

Cet article a été publié le 19 juin 2013

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)