Union locale CGT Paris 5ème/6ième (UL-CGT 5-6)

La Métropole du Grand-Paris

Compétitivité, quel enjeu ?

Eurostat, direction générale de la Commission européenne chargée de l’information statistique à l’échelle communautaire, a révélé le 13 juin que les États-Unis ont investi 7,1 milliards d’euros en France, contre 4,7 en Allemagne. Au total, les pays extérieurs à l’UE ont considéré qu’après le Luxembourg, cas particulier en raison de son statut de paradis fiscal, la France est un pays attractif. Ils y ont investi 22,7 milliards d’euros, trois fois plus qu’en Allemagne.

La France est ainsi jugée plus compétitive par les capitalistes non européens. Bien sûr, les notions de coût du travail et de compétitivité sont des plus ambiguës. Est en effet compétitif, selon les canons du libéralisme, un pays qui assure une bonne rentabilité aux capitaux, notamment en baissant le coût du travail.

Le 20 juin Laurence Parisot, patronne du Medef pour encore quelques jours, anonnait, lors du sommet social, que « le problème de la compétitivité passe par la modification de l’approche sur la durée du travail », qu’il faudrait donc « revenir sur la durée légale » de 35 heures.

Il est vrai rien n’a filtré du rapport d’Eurostat du côté des commentateurs vedettes. On les a connu plus prolixes sur ces sujets. Et le Medef mieux informé !-)

Cet article a été publié le 2 juillet 2013

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Union locale CGT Paris 5ième/6ième (UL CGT 5-6)